Accueil

Culture

Journal

La grande menace

La grande menace

  • Présentation
    fr Et bien-connus, poètes, artistes et autres travailleurs, la capacité de plus irrationnel et inutile, parfois inexplicables intuition plus claire et plus pertinente que les experts en gestion d'événements et de l'analyse rationnelle et objective de tous types. Mazin Habib est l'un des poètes, certains bien connus - et dans ce pays où tout le monde heureux ignorer tous les habituels - il y avait au moins une fois dans ce roman, l'atmosphère de la situation de jeu. Récemment, nous avons le plus grand danger qui plane sur la tête pour remercier le monde d'aujourd'hui, il contribue à la mondialisation, le terrorisme est appelé laid et horrible. La plus grande menace dans ce roman est venu de l'Est, à côté de votre nom de frère de l'Algérie. Nous sommes dans les années 70 sont les ravages de la guerre dans le Sahara et les relations entre le Maroc et l'Algérie dangereusement tendue. Le Polisario est Geredeihn et l'avenir est ouvert à allRisks. E 'dans ce contexte que se sont infiltrésUnacoma au Maroc pour la mise en ?uvre de sabotage. Objectif: Casablanca isoler le reste du pays pour la circulation des armes au sud du port visant à prévenir plus de Settat et Marrakech. Bénéficiant d'un toit, une sorte d'agent dormeur est installé à Settat, la commande set pour détruire les ponts et les barrages de Wadi Umm Rabi 'l'Mechraa Abbou sont à quelques miles de Settat. La police a finalement le sentiment de menace, des rumeurs et rien de plus à confusion. Et bientôt l'accumulation de preuves circonstancielles, un après l'autre, apparemment sans rapport, et puis plus logique le cadre du projet. Rédigé dans le style d'un thriller, le roman fait place à l'enquête assassiner et de la police. Nous ne jurent que par l'atmosphère fiévreuse de la vie le 16 mai 2003 et plus tard: voix confuses, les dénégations, les arrestations, soupçonne les propriétaires de journaux, le rapport dasswetteifertengood les vraies nouvelles. Mazin scrittura.E n'était pas son premier de cinq romans: Le Jardinier du désert, l'échecLes mots complexes et des sentiments moins crépus cour des miracles, pas des livres de jeunes mannequins. Ainsi, son analyse des flux et des éditoriaux dénonçant la nature de la sécheresse et le coeur sans pitié de la misère et l'exclusion de larges segments de la population, la reproduction terrain mieux de désespoir et de violence. C'est la plus grande menace, il crée un Mazin et l'autre continue de se dissiper rapport suspendue au-dessus de nos têtes l'autre extrémité. C'est le grand message de ce roman.
    Préstation



    Contact
    Coordonnée
    Contact:

    Site web :    


    Adresse :
    Contact
    Nom et prénom :
    email :
    Selection
    RADEEMA NOUJOUM
    L'hebdomadaire GHI succombe au charme de la cité ocre
    Warda la Mouche
    Marrakech La Douce
    LE BOUDOIR
    De Cape Town à Marrakech !
    Atelier sur les questions trans-sectorielles régionales de l'eau
    Les dents du topographe de Fouad Laroui
    AL RIADINOU
    «Awaln’Art» : «Réinstaller le public au coeur des créations»
    Marrakech Cuir
    Amentis
    10ème édition de la Chaire Averroès
    FIF Marrakech: Des films pour les mal et les non voyants
    FIFM - Hommage à Andrei Konchalovsky
    La Dynastie des Almohades
    Marrakech fête les 40 ans du Festival des arts populaires
    Entretien avec Omar Jazouli
    Tom Hanks et Julia roberts au Maroc
    Maroc Dômes, fatigué de voir carré