Accueil

Culture

Société

Immobilier : La crise, pas là où on l’attend!

Immobilier : La crise, pas là où on l’attend!

  • Présentation
    fr Rappelez-vous les chiffres cités par les experts, malgré une réduction de 15% invendus! "Une situation qui a augmenté depuis Mars dernier," a déclaré un développeur. Le site officiel est encore calme, si ce n'est pas optimiste. "L'immobilier au Maroc a au moins 20 années de croissance par rapport à lui», a déclaré Taoufik Hejira, ministre de la colonisation et du développement urbain. Cela est particulièrement vrai pour les maisons de 200 000 à un million de dirhams. De toute évidence l'avenir de la classe moyenne. Dans la crise économique actuelle, le ministre a dit "ce n'est que la haute priorité accordée à la lutte a été une petite partie de la population." Ce sont des familles avec une dépense mensuelle de 15.000 dirhams. Cette marge n'est que de 4% de la population, en fonction de la PCH. Pour les familles des classes inférieures, de préférence Hejira, «un retard» en raison de la décision d'acheter le battage médiatique sur le thème effet psychologique sur les crisifinanziaria mondialecausés. "Mais il ya un domaine où il n'est pas. Le corps social semble unaverdadero avoir échoué. Il a signé un nouveau contrat cette année. Pire encore, certains préfèrent le promoteur de la première vague des avantages accordés par l'Etat et vendu à un prix marché libre. "Ceci est dû au matériel ont augmenté, le travail, la terre ... mais jusqu'à 50% de la SE pour le secteur en 2008 a été appliqué, at-il dit sous couvert d'anonymat, une source informée .. Une pénurie de logements pour les pays à revenu plus faible et moyen, ce n'est pas nécessairement associé à un massif et forcé pour revenir à la construction illégale et le manque d'hygiène. Une étude menée par le Ministère du logement, comme détaillé dans la montre ci-dessous que 50% des familles marocaines ne peuvent pas se permettre d'acheter une maison pour 200.000 dirhams. Si le caseDecline à 140.000 dirhams, est encore de 40% des ménages sont encore exclus. Un autre élément intéressant, pour unesource du salaire minimum pourrait acheter une maison, il faut 55 ans pour économiser de l'argent chaque mois économiser 15% de leur (petit) salaire. cacher l'autre en 2006 à 33% des maisons ont été construites sans autorisation. Ajouter la rareté des terres dans le faible pouvoir d'achat des ménages dans la faiblesse des incitations pour le logement abordable, le fait qu'un million de ménages vivent dans des bâtiments non conformes aux normes et que 123 000 nouveaux logements chaque année dans le marché du logement ... Nous nous attendons que le logement sera probablement semblable à hier matin.
    Préstation



    Contact
    Coordonnée
    Contact: Source: L'Economiste

    Site web :    


    Adresse :
    Contact
    Nom et prénom :
    email :
    Selection
    Mohammed Nadrani, le dessin ou la folie…
    Conférence autour de l'urbanisme et de l'habitat à Marrakech
    Restaurant "Le Français" de La Mamounia
    DE BOUCHE À OREILLE
    Dar Zenagua
    VIRGIN MEGA STORE
    Pharmacie du Haouz
    Di Caprio en vedette au FIF de Marrakech
    Maison Boughdira
    Le géant Intercontinental s’implante à Marrakech
    Marrakech Grand Prix 2010: Moins d'un mois
    Riad Bamboo
    MoB Pépinières et Jardinage
    Dar Al' Aila
    Agora Galerie
    Week-end Rock à Marrakech
    L'autoroute Settat-Marrakech sera opérationnelle
    L'ouverture du festival du film international de Marrakech
    Bien Etre Oriental
    Maroc Télécom