Accueil

Culture

Société

La circulation, un calvaire quotidien

La circulation, un calvaire quotidien

  • Présentation
    fr Selon les statistiques policières sont les causes principales des accidents mortels de motocyclettes dans la ville d'ocre et leurs conducteurs sont les premières victimes. En chiffres, le solde de Juillet et Août 2006 a été tout à fait alarmant, avec une augmentation de 20,31% dans le nombre de décès dus à la circulation. En ville, les résidents et les visiteurs peuvent faire plus. "Entre les heures suivant l'administration et l'école est le chaos dans les rues! Maintenant il ya deux ou trois heures de pointe, à Marrakech, mais un trafic infernal toute la journée», a déclaré un chauffeur de taxi à Marrakech. Pendant cinq ans, la ville, c'est l'anarchie totale, en raison de problèmes de circulation, les embouteillages et la cacophonie de klaxons. Des plans d'urgence sont en circulation à la veille de chaque période de vacances dans une tentative pour réduire la pollution. "Alors, cette année il ya eu seulement quatre accidents enregistrés agentepolizia indique que la route de haut niveau. Et comme pour la prévention, préféré par lesles autorités sur la route pour camions et véhicules de grandes dimensions pour détourner de quitter la ville. ELNO Mais le fait demeure que la situation reste critique. Le succès d'expansion, les entreprises et urbaine rapide exige, Marrakech est une destination populaire pour les nationaux et étrangers. Et malheureusement, l'infrastructure n'a pas été renouvelé. Les rues sont étroites et mal organisée. interruptions de service planifiées "Nous espérons que les problèmes du trafic lourd à l'ouverture de l'autoroute entre Settat Marrakech, prévue pour Mars l'année prochaine avec au moins six mois d'interruption», a déclaré Mounir Chraïbi, wali de la ville. Une étude des transports urbains par la numérisation pour la circulation et une meilleure signalisation sur l'ordre du jour. Comprennent l'identification des moyens de faciliter le contournement du dispositif. Une autre solution proposée pour absorber une partie des voitures andlet sviluppoMetro le titre. Dans tous les cas, il s'agit d'un programmespécial au sein de la wilaya. En outre, la Ville encourage les promoteurs privés dans ce sens (voir www.leconomiste.com) à investir. Le complexe, inauguré récemment, est elprimero de construire un parking souterrain de 250 places dans l'architecture. Pendant ce temps, un garage ou d'autres, la place Jamaa El Fna garage, transformé en petit parking. Chaque atelier a 5 ou 6, le valet de chambre de la voiture pour se déplacer à la fois. Voici un peu "plus cher que le Plaza (5 RH), le taux est de 10 dirhams et les jours fériés.
    Préstation



    Contact
    Coordonnée
    Contact: Badra Berrissoule. L'Economiste.

    Site web :    


    Adresse :
    Contact
    Nom et prénom :
    email :
    Selection
    Propriétaires à l’étranger : la fin de l’eldorado
    Belkeziz Souad
    Le Pacha Marrakech souffle sa première bougie
    Une nouvelle branche à la faculté des lettres
    Colloque sur la protection d'Al Qods et le soutien à Gaza
    Les Russes affluent au Maroc
    L'Afrique de demain, tous concernés
    Hivernage Hotel & Spa
    Migrations, le rapport Alpha de Henri-Michel Boccara
    Célébration à Marrakech de l'ONDE
    Martin Scorsese en vedette pour l'édition 2005
    Eji Maroc
    Lakhdar leila
    Le Raid 4L Trophy, l’aventure continue...
    Dar Moulay Ali
    GALERIE DES TANNEURS
    Les Bains de Marrakech
    La Matisse Art Gallery s'offre un lifting
    Bab Njoum
    Cyberparc de Arsat Moulay Abdeslam