Accueil

Shopping

Art et antiquité

Point et Line Gallery

Point et Line Gallery

  • Présentation
    fr Aussi connu sous le nom de ma boutique. Yousef Al Kahf Gallery vous accueille et vous propose les ?uvres de peinture, sculpture, dessins, deux artistes nationaux et internationaux. Point et Line Gallery a ouvert un espace d'exposition depuis 2008. Il a été l'atelier de l'artiste ancien Elkahfai Moulay Youssef est un espace dédié à la «papier» et toutes les techniques liées à la peinture, dessin, gravure, lithographie, sérigraphie, expositions photographiques ... sont communs, mais la galerie est une sélection de graphiques (gravures, lithographies, sérigraphies), édition originale, limitée (800Dhs prix), une autre option pour vous si vous êtes intéressé à entrer ?uvres d'art originales sur les murs à des prix attractifs. Particularités de cette pièce: Il ya régulièrement organisé des cours de formation en dessin et l'aquarelle et la gravure à l'écran. Ces cours sont pertinents à tous les niveaux, débutants aura lieu normalement en deux jours, y compris un 300Dhs/jr prix très attractif avec déjeuner! L'instruction est transmise par l'artiste Youssef Elkahfai moi.
    Préstation
    Gueliz



    Contact
    Coordonnée
    Contact: Tel: +212 5 24 30 73 58
    Gsm: +212 6 71 42 66 64

    Site web :    


    Adresse : Isabelle Tournier
    Av. Allal El Fassi, Daoudiat Lot. Sine - Imm. B2 n°12
    40000 Marrakech
    Contact
    Nom et prénom :
    email :
    Selection
    Riad El Ouarda
    Le XXVIe Congrès international de la Population
    Banque populaire (Médina)
    La Ferme de Zanzibar
    North Africa Horse
    La Maison du Store
    Pharmacie Abdelkarim el Khattabi
    Marrakech Grand Prix (Race Of Morocco)
    Tchaba
    La Quobba Galerie D'art
    FOOD IN MAROC
    DIOR INSTITUT
    Alya-décors
    Hotel La Mamounia Marrakech rouvre ses portes après trois ans de travaux
    EVEIL DES SENS
    Samparely by kososo
    Sakrfoud ibtissam
    Une académie au Coralia Club Palmariva
    13 Büho Street
    Propriétaires à l’étranger : la fin de l’eldorado